Le Château de Pflixbourg

Le Château du Plixbourg  apparaît pour la première fois en 1220.  Du haut de ses 454 mètres d’altitude, il domine l’entrée de la Vallée de Munster. Par ailleurs, il tient une place militaire importante, c’est un château de garnison, véritable verrou mis entre la plaine et la vallée de la Fecht.

Désormais, il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1968. Le château, aujourd’hui à l’état de ruines, a fait l’objet d’importants travaux de restauration en 1864, puis plus récemment en 1983 et 2006.

Histoire

Cité pour la première fois en 1220 sous le nom de « Blickisberc », le Pflixbourg est probablement construit entre 1212 et 1219. C’est alors une forteresse impériale destinée à la surveillance de l’entrée de la vallée de Munster. Il se présente sous la forme d’une vaste enceinte évoquant un pentagone. Au cours du XIVe siècle, le château est engagé à plusieurs reprises – c’est-à-dire que la jouissance est cédée par le suzerain, sous certaines conditions, à d’autres nobles. C’est alors le signe qu’il avait déjà perdu de son importance stratégique. Une des dernières mentions du Pflixbourg date de 1434, date à laquelle il est acheté par les Ribeaupierre. D’après les données archéologiques connues, plus personne ne l’occupe après le XVe siècle. Plus tard, il servira d’observatoire durant la Première Guerre Mondiale.

Visite

Le visiteur accède à l’intérieur de la ruine, du côté ouest par une porte en retrait, placée à l’extrémité d’un goulot matérialisé par des courtines rentrantes, percées de meurtrières. Un système original et unique en Alsace ! Puis, une porte ogivale, placée au 2/3 de sa hauteur, permettait son accès. Au pied du donjon, à quelques mètres vers l’ouest, se situait la citerne à filtration, entièrement taillée dans le rocher. A gauche et à droite, prenant appui sur l’enceinte couronnée d’un chemin de ronde continu, subsistent les restes des logis et des dépendances. Trois niveaux sont visibles (sous-sol, rez de chaussée, étage). Quant aux logis seigneuriaux, ils se trouvaient à l’étage comme en témoigne une série de fenêtres géminées. Enfin, un profond fossé entourne le château à l’extérieur.

Un château, une légende

La légende raconte que dans les ruines du donjon du Pflixbourg apparaît encore une Dame Blanche. Une fée a transformé une belle princesse en un monstre, mi-femme, mi-dragon. Seul le baiser d’un chevalier pouvait lui restituer sa forme.

 

Informations pratiques

Entrée libre
Animaux acceptés
Aire de pique-nique